Nous

« Qu’est-ce que le métier de paysagiste ? Participer à l’inscription des équipements collectifs dans le paysage, en essayant de le blesser le moins possible, de réintroduire du végétal, de relancer une sorte de dialogue entre le bâti et le planté. »

Erik Orsenna

CRÉATION ET ENTRETIEN D’ESPACES VERTS
EN HAUTE-SAVOIE

Passion, proximité et engagement sont les piliers d’ADEP, entreprise d’entretien et d’aménagement d’espaces verts à Reignier

On pourrait vous dire qu’ADEP c’est le résultat d’une fusion entre deux sociétés, vous assommer de chiffres qui ne vous intéressent pas … mais en réalité ADEP c’est plutôt ça…

TOUTE UNE HISTOIRE

Loin de nous l’idée de se couvrir de fleurs,
mais notre histoire vaut vraiment le détour

4

4 Reignerands

Adrien, Damien, Jérémy et Jonathan

même âge
même valeurs
même vision

3

3 passions


le service

les espaces verts, leur entretien et leur aménagement

le respect de l’environnement

2

2 sociétés

pour 2 activités phares

Entretien
Création

1

1 local

en commun pour une histoire en commune

La passion du métier, leur amitié et leur
ancrage local les ont amené plus loin …

Fusion des deux sociétés

et des corps de métier en 2014

Recrutement

d’une secrétaire
(un grand pas !)

Développement

de nos services, de nos prestations et de notre parc de véhicules

Construction d’équipes expertes :

2 équipes spécialistes
des entretiens et tontes
1 équipe dédiée à la création
1 équipe intermédiaire pour les tailles, élagages et plantation

Accumulation

des sourires de nos clients
depuis 2014

LA FINE FLEUR D’ADEP

Si la précision, le soin et la qualité de notre travail sont des éléments indiscutables, notre tempérament et joie de vivre nous amènent à faire un tas de choses sérieuses sans se prendre au sérieux

Les 4 piliers (ou les 4 pieds de la table, ou les 4 feuilles du trèfle
ou les 4 faces d’un dés … enfin vous avez compris !)

Si j’étais une plante, je serai un Lilas discret et une floraisons magnifique
Si j’étais un outil, je serai une hache pour couper net au moment où il le faut
Si j’étais une chanson, je serai « I walk the line » de Johnny Cash parce que c’est tellement vrai pour ma part, je suis souvent sur le fil
Si j’étais un plat cuisiné, je serai un bon mine frit à la Mauricienne tellement bon et un peu épicé parce qu’en même temps c’est mon Ile

adrien-associer-adep

Le goût de la perfection

Si j’étais une plante, je serai un chêne robuste et rustique
Si j’étais un outil, je serai une scie circulaire pour filer droit et ne pas dévier, comme j’aime
Si j’étais une chanson, je serai « Every breath you take » de Police parce que j’aime bien tout contrôler (bon, parfois trop)
Si j’étais un plat, je serai un bon pot au feu qui mijote depuis des années et qui se révèle au final être délicieux

damien-associe-adep

La polyvalence incarnée

Si j’étais une plante, je serai un auracaria piquant et magnifique
Si j’étais un outil, je serai une scie pour faire de belles coupes nettes
Si j’étais une chanson, je serai « La dame de Haute Savoie » de Francis Cabrel parce que j’aime tellement mon département
Si j’étais un plat, je serai des lasagnes avec plein de couches différentes, toutes aussi bonnes les unes que les autres.

jeremy-associe-adep

Le fou des végétaux

Si j’étais une plante, je serai un Ginko Biloba grand et majestueux
Si j’ étais un outils, je serai un sécateur pour couper propre et net
Si j’étais une chanson, je serai « S’il suffisait d’aimer » de Céline Dion parce que l’amour est ce qu’il y a de plus important selon moi
Si j’étais un plat, je serai une tartiflette, à la fois délicieuse et raffinée, un plat bien de chez nous

jonathan-associe-adep
Aurélien

Spécialiste de l’élagage - Le goût du risque

Si j'étais un plat, je serai la tartiflette qui réchauffe les corps par temps froid.
Si j'étais un arbre, je serai un hêtre, symbole de mon mois de naissance, de ma patience et ma timidité.
Si j'étais une musique, je serai « Famille » de Jean Jacques Goldman.
Si j'étais un outil, je serai une tronçonneuse, fidèle « amie » de l’élagueur.

Dylan

Spécialiste de la tonte - La jeune étoile montante

Si j’étais un arbre, je serai un peuplier souple telle une allumette et rare
Si j’étais un outils, je serai une tondeuse qui tourne au quart de tour
Si j’étais une musique, je serai « Marley » de Danakil car je suis un homme puissant - appelez moi Bob
Si j’étais un plat, je serai une tartiflette, lourd et croquant à la fois

Élodie

La pro des factures et des rdv clients - La voix de l’entreprise

Si j’étais une plante, je serai une orchidée, sauvage et docile à la fois, faite de mille couleurs.
Si j’étais un outil : c’est quoi un outil ? Heureusement, il y a beaucoup de bricoleurs autour de moi !
Si j’étais une chanson, je serai « Mon Everest » un duo entre Soprano et Marina Kaye, qui prouve que l’amour est le meilleur fusil contre la terreur. Toujours debout malgré les épreuves de la vie.
Si j’étais un plat, je serai la Pierrade, saveur de mon enfance

Floran

Spécialiste de la grosse tonte - L’élément central de l’équipe

Si j'étais une plante, je serai un bambou sacré pour ses couleurs exceptionnelles tout au long de l'année.
Si j'étais un outil, je serai une tondeuse autoportée (Grillo) pour sa belle couleur verte qui représente la nature et l'espoir.
Si j'étais une chanson, je serai « à nos héros du quotidien » de Soprano pour remercier tout le monde malgré les temps difficiles avec cette pandémie du Covid-19
Si j'étais un plat, je serai un bon morceau de viande cuit au barbecue comme on sait si bien le faire chez ADEP, dans la convivialité la joie et la bonne humeur.

Florent

Le chef d’équipe tonte - Le “pico bello”

Si j’étais une plante, je serai du muguet naissant en mai et de nature blanchâtre toute l'année
Si j’étais un outil, je serai un balais japonais, apportant joie et gaité comme le soleil levant
Si j'étais une musique, je serai « une seule vie » de Gérald de Palmas qui me pousse à profiter à fond
Si j'étais un plat, je serai une courgette farcie, qui me rappel quelques péripéties

Guillaume

Le polyvalent - Le clown saisonnier

Si j'étais une plante, je serai un boulot tout blanc tout blanc, comme moi
Si j'étais un outil, je serai un perfo, prêt à tout casser
Si j'étais une chanson, je serai « Morgane de toi » parce que je suis un grand sentimental de la montagne
Si j'étais un plat, je serai une soupe châtrée parce qu’à Morillon, on aime ça !

Jérémy

Le spécialiste des engins - L’accro des machines

Si j'étais une plante, je serai une azalée, des fleurs magnifiques qui ne sont pas là longtemps
Si j'étais un outil, je serai un affûteur pour être sur que tous les outils coupent
Si j'étais une chanson, je serai « d’amour et d’amitié » de Céline Dion, parce que ça a toujours été mon problème
Si j'étais un plat, je serai des lasagnes, gourmandes à souhait

Jordan

L’as des poids lourds - La bonne humeur de l’équipe

Si j'étais une plante, je serai une Verveine, douce et subtile avec une saveur inégalée
Si j'étais un outil, je serai une bêche carrée et capable de tout arracher
Si j'étais une chanson, je serai « Tous les secret de ton cœur » de Céline Dion car mon coeur à moi est rempli de secret et d'amour
Si j'étais un plat, je serai des gnocchis à la crème et au jambon, c’est le seul chose que j’arrive à cuisiner tout seul …

Julien L.

Le polyvalent - L’élégance

Si j'étais une plante, je serai un Photinia
Si j'étais un outil, je serai une échelle
Si j'étais une chanson, je serai «Prioritaire » de Maes
Si j'étais un plat, je serai un risotto

Julien R.

Le polyvalent - Le “gars sûr” de la boite et l’agréable réservé

Si j’étais une plante, je serai un Aloe Vera, pour sa douceur et ses vertus hydratantes
Si j’étais un outil , je serai un sécateur, qui permet de faire des tailles nettes et précises
Si j’étais une chanson, je serai « Smile is the key » de Panda Dub, une musique qui appelle au bonheur, tout est dis dans le titre
Si j’étais un plat cuisiné, je serai simplement un velouté de potimarron, parce que c'est bon !

Nathan

Chef de l’équipe petite tonte et de la petite mécanisation - Le discret qui dépote

Si j’étais un plat, je serai une côte de boeuf à la sauce morille et frites maison
Si j’étais une musique, je serais« dans la vie faut pas sen faire » de Maurice Chevalier
Si jetais une plante, je serai un bambou, malléable mais quand même un peu casse-pied
Si jetais un outil, je serai une barre à mine, fin mais ça ne m’empêche pas de foncer dans le tas

Sébastien

Le cerveau en ébullition

Si j'étais une plante, je serai un Séquoia, toujours plus haut toujours plus fort
Si j'étais un outil, je serai une visseuse - dévisseuse car une erreur en vissant peut être réparée en dévissant
Si j'étais une chanson, je serai « Don’t Worry be happy » de Bob Marley
Si j'étais un plat, je serai des pâtes au pesto bon pour mon côté sportif, avec un peu de gras mais pas trop

Sylvie

La maman du groupe, toujours aux petits soins

Si j’étais une plante, je serai un rosier, des fleurs magnifique et piquante à la fois
Si j’étais un outil, je serai un bon couteau tranchant toujours utile en cuisine
Si j’étais une chanson, je serai « You Raise me up » de Josh Groban car je pense qu’il faut profiter de notre temps ici pour s’aimer tous
Si j’étais un plat cuisiné, je serai un Riz Pilaf Mauricien car c’est mon ile de naissance et le riz est mon plat favori depuis l’enfance

Virginie

Le pilier de l’entreprise - La paysagiste et un peu secrétaire aussi

Si j’étais une plante, je serai un Rosier
Si j’étais un outil, je serai un couteau
Si j’étais une chanson je serai « Socca Dance » de Charles D.Lewis
Si j’étais un plat cuisine, je serai un bœuf bourguignon

Sylvie

La maman du groupe, toujours aux petits soins

Si j’étais une plante, je serai un rosier, des fleurs magnifique et piquante à la fois
Si j’étais un outil, je serai un bon couteau tranchant toujours utile en cuisine
Si j’étais une chanson, je serai « You Raise me up » de Josh Groban car je pense qu’il faut profiter de notre temps ici pour s’aimer tous
Si j’étais un plat cuisiné, je serai un Riz Pilaf Mauricien car c’est mon ile de naissance et le riz est mon plat favori depuis l’enfance

Élodie

La pro des factures et des rdv clients - La voix de l’entreprise

Si j’étais une plante, je serai une orchidée, sauvage et docile à la fois, faite de mille couleurs.
Si j’étais un outil : c’est quoi un outil ? Heureusement, il y a beaucoup de bricoleurs autour de moi !
Si j’étais une chanson, je serai « Mon Everest » un duo entre Soprano et Marina Kaye, qui prouve que l’amour est le meilleur fusil contre la terreur. Toujours debout malgré les épreuves de la vie.
Si j’étais un plat, je serai la Pierrade, saveur de mon enfance

Virginie

Le pilier de l’entreprise - La paysagiste et un peu secrétaire aussi

Si j’étais une plante, je serai un Rosier
Si j’étais un outil, je serai un couteau
Si j’étais une chanson je serai « Socca Dance » de Charles D.Lewis
Si j’étais un plat cuisine, je serai un bœuf bourguignon

Julien R.

Le polyvalent - Le “gars sûr” de la boite et l’agréable réservé

Si j’étais une plante, je serai un Aloe Vera, pour sa douceur et ses vertus hydratantes
Si j’étais un outil , je serai un sécateur, qui permet de faire des tailles nettes et précises
Si j’étais une chanson, je serai « Smile is the key » de Panda Dub, une musique qui appelle au bonheur, tout est dis dans le titre
Si j’étais un plat cuisiné, je serai simplement un velouté de potimarron, parce que c'est bon !

Julien L.

Le polyvalent - L’élégance

Si j'étais une plante, je serai un Photinia
Si j'étais un outil, je serai une échelle
Si j'étais une chanson, je serai «Prioritaire » de Maes
Si j'étais un plat, je serai un risotto

Jérémy

Le spécialiste des engins - L’accro des machines

Si j'étais une plante, je serai une azalée, des fleurs magnifiques qui ne sont pas là longtemps
Si j'étais un outil, je serai un affûteur pour être sur que tous les outils coupent
Si j'étais une chanson, je serai « d’amour et d’amitié » de Céline Dion, parce que ça a toujours été mon problème
Si j'étais un plat, je serai des lasagnes, gourmandes à souhait

Guillaume

Le polyvalent - Le clown saisonnier

Si j'étais une plante, je serai un boulot tout blanc tout blanc, comme moi
Si j'étais un outil, je serai un perfo, prêt à tout casser
Si j'étais une chanson, je serai « Morgane de toi » parce que je suis un grand sentimental de la montagne
Si j'étais un plat, je serai une soupe châtrée parce qu’à Morillon, on aime ça !

Jordan

L’as des poids lourds - La bonne humeur de l’équipe

Si j'étais une plante, je serai une Verveine, douce et subtile avec une saveur inégalée
Si j'étais un outil, je serai une bêche carrée et capable de tout arracher
Si j'étais une chanson, je serai « Tous les secret de ton cœur » de Céline Dion car mon coeur à moi est rempli de secret et d'amour
Si j'étais un plat, je serai des gnocchis à la crème et au jambon, c’est le seul chose que j’arrive à cuisiner tout seul …

Sébastien

Le cerveau en ébullition

Si j'étais une plante, je serai un Séquoia, toujours plus haut toujours plus fort
Si j'étais un outil, je serai une visseuse - dévisseuse car une erreur en vissant peut être réparée en dévissant
Si j'étais une chanson, je serai « Don’t Worry be happy » de Bob Marley
Si j'étais un plat, je serai des pâtes au pesto bon pour mon côté sportif, avec un peu de gras mais pas trop

Floran

Spécialiste de la grosse tonte - L’élément central de l’équipe

Si j'étais une plante, je serai un bambou sacré pour ses couleurs exceptionnelles tout au long de l'année.
Si j'étais un outil, je serai une tondeuse autoportée (Grillo) pour sa belle couleur verte qui représente la nature et l'espoir.
Si j'étais une chanson, je serai « à nos héros du quotidien » de Soprano pour remercier tout le monde malgré les temps difficiles avec cette pandémie du Covid-19
Si j'étais un plat, je serai un bon morceau de viande cuit au barbecue comme on sait si bien le faire chez ADEP, dans la convivialité la joie et la bonne humeur.

Nathan

Chef de l’équipe petite tonte et de la petite mécanisation - Le discret qui dépote

Si j’étais un plat, je serai une côte de boeuf à la sauce morille et frites maison
Si j’étais une musique, je serais« dans la vie faut pas sen faire » de Maurice Chevalier
Si jetais une plante, je serai un bambou, malléable mais quand même un peu casse-pied
Si jetais un outil, je serai une barre à mine, fin mais ça ne m’empêche pas de foncer dans le tas

Florent

Le chef d’équipe tonte - Le “pico bello”

Si j’étais une plante, je serai du muguet naissant en mai et de nature blanchâtre toute l'année
Si j’étais un outil, je serai un balais japonais, apportant joie et gaité comme le soleil levant
Si j'étais une musique, je serai « une seule vie » de Gérald de Palmas qui me pousse à profiter à fond
Si j'étais un plat, je serai une courgette farcie, qui me rappel quelques péripéties

Aurélien

Spécialiste de l’élagage - Le goût du risque

Si j'étais un plat, je serai la tartiflette qui réchauffe les corps par temps froid.
Si j'étais un arbre, je serai un hêtre, symbole de mon mois de naissance, de ma patience et ma timidité.
Si j'étais une musique, je serai « Famille » de Jean Jacques Goldman.
Si j'étais un outil, je serai une tronçonneuse, fidèle « amie » de l’élagueur.

Dylan

Spécialiste de la tonte - La jeune étoile montante

Si j’étais un arbre, je serai un peuplier souple telle une allumette et rare
Si j’étais un outils, je serai une tondeuse qui tourne au quart de tour
Si j’étais une musique, je serai « Marley » de Danakil car je suis un homme puissant - appelez moi Bob
Si j’étais un plat, je serai une tartiflette, lourd et croquant à la fois